La sophrologie nous aide à vivre sereinement les différentes étapes et les joies de la maternité.

Sophrologie & maternité : faites mentir Florence

Être mère reste le plus grand bonheur dans la vie d’une femme, en connaissant ainsi la joie de la maternité. Il existe aussi bien sûr quelques désagréments. Florence Foresti, dans son excellent spectacle « Mother Fucker », nous livre l’envers du décor… mais restez optimiste, la sophrologie vous aide à vivre sereinement les différentes étapes et… à faire mentir Florence !

La naissance : tout un projet !

Vous voulez faire un bébé ? Il s’agit souvent d’une perspective grisante, et à la fois, très impressionnante ! Face à ce projet de vie, peut-être ressentirez-vous alors le besoin de vous y préparer, de vous recentrer sur vous-même, de vous reconnecter à vos sens, de vous rassurer, de renforcer la confiance en votre corps ou de vous sentir alignée avec vos valeurs… La sophrologie peut vous accompagner pendant cette période de façon très intéressante.

Soutenir le Jedi qui désire un enfant

Des difficultés apparaissent parfois lors de la conception (assistance médicale à la procréation, etc.). Vivre les actes et traitements médicaux le plus sereinement possible sera votre sésame. (Oui je sais, je parle comme Maître Yoda !) La sophrologie vous aidera également à stimuler le fonctionnement de votre corps, optimiser les effets des traitements médicaux et apaiser les douleurs. Au-delà de cet aspect physiologique, les besoins les plus exprimés par les parents (et traités en sophrologie) sont : évacuer la culpabilité, les angoisses, renforcer son mental pour « être fort », rester positif… Un vrai mental de Jedi !

Etre enceinte : Oh My God !

La grossesse tant désirée est là ! Alléluia ! De nombreuses femmes évoquent alors cette période comme un état de grâce, de félicité, un épanouissement total, une sensation de communion entre elle et leur bébé…
Ces 9 mois sont souvent magiques, incroyables, pleins d’émotions… et parfois déroutants, parfois semés de petits tracas… Ces derniers peuvent être apaisés par la sophrologie, en complément des indications de votre médecin. Les deux approches sont bien sûr complémentaires, et la préparation à la naissance par une sage-femme reste indispensable. Son approche médicale est totalement différente de celle du sophrologue.

Se préparer concrètement

Vous pratiquerez des exercices de sophrologie dynamiques doux, associés à la respiration (hyper importante !), pour retrouver de la mobilité, oxygéner au mieux vous et votre bébé, détendre vos muscles et votre cerveau…
Les exercices de relaxation statique et les visualisations seront plutôt indiqués pour prendre du recul, changer de regard sur votre corps, améliorer votre sommeil, apprendre à substituer les sensations de douleur par de l’apaisement, vous emplir de positif (et oui, en plus du bébé ! ça fait du monde là-dedans !)…

Suite au prochain épisode…

Dans mon prochain article (Sophrologie & maternité : attention spoiler !), je vous raconterai l’histoire de la Jedi qui utilisa la sophrologie pendant son merveilleux accouchement et après, sur toute la période qui suivit la naissance…
En attendant : « Que la force soit avec vous ! »